(DÉ) CONFINEMENT #02
10 novembre 2020
Arts en danger, Nîmes se mobilise
17 novembre 2020

Cet article ouvre une série de rencontres avec des personnes qui disent leurs impressions, leurs sentiments, interrogations sur cette crise du Covid 19, sur leur confinement.

MONSIEUR YVES, retraité

Rue Nationale

Rue Nationale, j’étais à photographier les grilles, d’un pas-de-porte qui paraissait être une de ces petites boutiques, de plus en plus nombreuses dans cette rue, fermées et laissées à l’abandon.

Monsieur Yves

C’est alors que je fis la connaissance de Monsieur Yves qui s’apprêtait, les bras chargés de ses commissions, à entrer chez lui, s’interrogeant sur ce que je photographiais.

Monsieur Yves, ancien maçon à la retraite de 75 ans, vit seul dans ce pas-de-porte.

Sans épouse, ni enfants, ni animaux à promener 2 à 3 fois par jours, il n’a pas de contrainte et ce 2ème confinement, il le vis plutôt bien.

« Çà va… Je reviens de la pharmacie et des Halles et on peut même prendre un café à emporter dans le bistrot, derrière… »

Il vit donc en centre-ville où tout est à portée de main. Pour ses autres déplacements, il peut, dit-il, emprunter le tram-bus pour se rendre dans les galeries commerciales périphériques.

Même s’il n’a pas le profil du consumériste type, il faudrait, selon lui, assouplir les mesures restreignant l’activité de nombreux commerces et touchant de nombreux secteurs économiques.

Il ne comprend pas non plus « …pourquoi aux Halles il n’y a plus de vigiles pour filtrer les entrées, et l’affluence… D’un côté, on autorise la circulation des consommateurs, sans plus de mesures de sécurités sanitaires et de l’autre, on oblige à fermer les petits commerces, au motif qu’ils ne peuvent pas assurer la mise en place de ces mêmes mesures et de cette distanciation physique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share