NegPos, l’agitateur culturel
19 avril 2019
Le JT Positif des Quartiers, présentation
25 avril 2019

Deux Maisons de Santé devraient voir le jour à Pissevin-Valdegour et Chemin-bas d’Avignon-Clos d’Orville, sous la volonté de l’Agence Régionale de la Santé (ARS).
Les Maisons de santé ont vocation à regrouper des professionnels de la santé, médecins et professions périphériques, afin de leur offrir de bonnes conditions de travail. Ce sont très majoritairement les zones rurales qui bénéficient de ces structures, à coup d’incitations fiscales et de facilités d’implantation : locaux à bas coûts, mutualisation de moyens, etc. Depuis 2012 ce processus est appliqué aux zones urbaines prioritaires, comme c’est le cas pour les quartiers de Nîmes. A partir du constat, entre autres, que certaines populations ne prennent pas assez soin de leur santé et ont besoin d’incitations pour revenir à de meilleures pratiques sanitaires.
L’intention est de ramener tout un personnel de santé, souvent échaudé par des incivilités répétées, à proximité de populations qui ont comme tout un chacun, besoin de diagnostics et de soins. L’amélioration d’une offre sanitaire de proximité va de pair avec le programme de rénovation urbaine, comme d’autres initiatives plus liées au confort de vie quotidienne qu’à l’habitat proprement dit.
On peut cependant se questionner sur le remède appliqué par les pouvoirs publics pour faire face aux problèmes posés par les incivilités en milieu à forte densification urbaine : reste à convaincre les professionnels de santé, pas forcément soucieux d’incitations fiscales en milieu urbain, de sacrifier au serment d’Hippocrate dans les quartiers, nous y reviendrons dès l’ouverture de ces maisons salutaires.

Les maisons de santé sont des structures pluri professionnelles dotées de la personnalité morale et constituées entre professionnels médicaux, auxiliaires médicaux ou pharmaciens.
Les professionnels de santé exerçant en leur sein (essentiellement des professionnels libéraux) doivent élaborer un projet de santé attestant de leur exercice coordonné. Les maisons de santé sont appelées à conclure avec l’agence régionale de santé un contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens préalablement à tout versement d’une aide financière par l’agence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share