Du rififi à Richelieu
25 janvier 2019
La façade principale du collège Jules Vallès
Pôle éducatif Mas de Teste-Jean d'Ormesson
Quand la résidence Corot était en travaux

Le renouvellement urbain se concrétise

Certes on en a vu les effets ces dernières années dans les secteurs Chemin Bas d’Avignon, Valdegour et dans une moindre mesure sur Pissevin et le quartier Gambetta. La convention NPRU (Nouveau Plan de Rénovation Urbaine) sera signée au premier semestre. Ses effets se feront sentir très rapidement, dès cette année. La Ville annonce les projets qui sont engagés dès à présent.

Avec dans le quartier Pissevin, la mise en oeuvre du Plan de sauvegarde des copropriétés de la Galerie Wagner. Des travaux d’urgence, d’entretien et de rénovation énergétique viendront requalifier le quartier et lutter contre l’insalubrité des bâtiments.

– 407 logements bénéficieront d’un programme de rénovation et d’assainissement des copropriétés.

– 40 logements et 60 commerces seront acquis, démolis et requalifiés pour la construction de la nouvelle Galerie Wagner. Le montant de l’opération pour 2019 est de 1,33M€.

Pour le quartier Chemin Bas d’Avignon, poursuite du projet urbain visant le désenclavement du quartier et la mixité sociale par l’amélioration et la diversification des habitats, le développement des espaces publics de qualité environnementale et des mobilités douces. La rue Marquès sera totalement requalifiée pour offrir un meilleur confort aux piétons notamment. Le montant du projet pour 2019 est de 505 662€.
Le seul plan de réhabilitation du secteur «Eboué d’Ornano» entre les rues Marquès et Félix Eboué dans le quartier Chemin Bas d’Avignon va coûter 160 000 €.

Dans le quartier Mas de Mingue, la démolition de l’immeuble Agrippa d’Aubigné et le réaménagement de l’espace en parc urbain représente un Investissement de 1,42M€, toujours pour 2019.

Comme nous l’annoncions précédemment, dans le quartier Richelieu, le lancement d’une opération renforcée d’amélioration de l’habitat, renforcée d’un programme de réduction des vulnérabilités aux inondations pour 5 ans, est engagé. Ce dispositif vise à aider les propriétaires et les locataires à rénover leurs biens et à les protéger des inondations. 2640 logements sont concernés.
Montant de l’opération : 5,2 M€ de subventions dont 4M€ d’aide à l’habitat et 1,2M€ d’aide à la protection contre les inondations.
Au sud du Triangle de la gare, la Ville va poursuivre des études du Parc urbain sur les anciennes pépinières Pichon. Vaste coulée de verdure accompagnant le Vistre de la Fontaine, entre la gare et l’autoroute A9, l’aménagement de ces terrains permettra la réalisation d’une séquence importante du projet de Diagonale Verte. En 2019 l’ensemble des procédures en cours et à venir représente un budget prévisionnel de 15M€.

 

Pôles éducatifs à l’est

Fin 2019 sera livré le nouveau pôle éducatif Mas de Teste- Jean d’Ormesson, au nord du Mas de Mingue, qui remplacera l’école Albert Camus, sur un site de 8500 m2, pour un montant de 10,6 M€. Ce pôle éducatif comporte des équipements profitables à l’ensemble du quartier. De son côté le Conseil départemental construit tout près de là le nouveau collège Jules Vallès, d’une capacité de 400 élèves, avec une extension possible jusqu’à 600. Réalisé au top des normes environnementales, cet établissement, d’un coût de 16,5 M€, sera livré en septembre 2019.

 Des city stades partout !

Un city stade avait été construit près de l’espace Vergnole, à Pissevin. Deux autres viennent d’être inaugurés :
L’un situé à Valdegour à côté de l’école Paul Marcelin, qui pourra également profiter de cette installation, ce nouveau city stade de 14 mètres par 28 est implanté sur un ancien terrain de sport jouxtant l’école dans un cadre arboré.
En gazon synthétique, il a coûté 47 000 € TTC en partenariat avec l’Etat.
Cet équipement sera utile également au Centre Social Simone Veil dans le cadre des actions de proximité organisées en direction des jeunes. Le second est implanté Route d’Arles, rue Léo Larguier, sur un terrain de sport faisant partie d’un square en bordure du boulevard Allende, dans le secteur Jonquilles. Présentant les mêmes caractéristiques que celui de Valdegour, pour un montant de 52 000 € TTC, également cofinancé par l’Etat, il vient renforcer les possibilités de pratique sportive sur ce quartier, sensiblement diminuées depuis la fermeture du collège Bigot et de son gymnase. Outre les pratiques libres, cet équipement pourra être utilisé par les scolaires, les associations locales et la Maison de quartier de la Route d’Arles qui envisage de s’inscrire dans une démarche de type « Espace de vie Sociale » pour mieux prendre en compte les besoins des habitants et des familles.
La réalisation d’un stade synthétique aux Amandiers, à la jonction de Pissevin et Valdegour : le stade actuel sera recouvert d’une pelouse artificielle pour la rentrée scolaire 2019 pour un montant de 671 000€, alors que l’aménagement extérieur du gymnase des Oliviers va engager 791 000€.
Enfin, toujours à Pissevin, la médiathèque Marc Bernard agée de presque 30 ans, seul équipement culturel institutionnel du quartier, va bénéficier d’une rénovation complète. Il s‘agit de renouveler l’offre de collections, animations et services, et de la rendre plus adaptées aux particularités du quartier.
Cette nouvelle orientation permettra d’accueillir dans de meilleures conditions de confort les usagers et la coexistence harmonieuse de différents usages. La médiathèque restera fidèle à son offre particulièrement étoffée de ressources électroniques.
Bref, l’année 2019 est celle d’une nouvelle jeunesse pour les quartiers!

Claude Corbier

Auteur


Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share