Les conseils citoyens ont le blues
23 janvier 2019
Le renouvellement urbain se concrétise
29 janvier 2019
Rue Turenne

Du rififi à Richelieu

3 coups de feux ont retentit mardi en début de soirée à l’angle des rues Flamande et Turenne au quartier Richelieu, faisant 2 blessés, dont un passant. Le lendemain dans le même secteur, un jeune ado était poignardé.

Énième épisode d’une guerre de territoire entre bandes rivales de dealers, ces évènements étaient inéluctable.
Pour les habitants interrogés, c’est la goutte de trop et ils attendent maintenant que l’on solutionne définitivement ce trafic qui gangrène l’angle de la rue.

Au cours de ces dernières années, le deal dans le quartier s’est déplacé de rues en rues, par l’effet des pouvoirs publics, de la police et des habitants excédés de ce trafic sous leurs fenêtres. D’abord à l’angle de la rue Vincent Faita et Papin, il s’était, replié rue des Bons Enfants, avant de s’établir, il y a près de 4 ans rue Turenne.
Le comité de quartier et les habitants ont à de nombreuses reprises sollicités les pouvoirs publics qui sont souvent intervenus. Mais rien n’y a fait ! Sitôt délogés, ils reviennent.

Installé aux 4 coins des rues, pour pouvoir prévenir d’une descente de police, ils font prospérer leur illicite commerce au vu et su d’habitants dépité, désabusés et impuissants, obligés de supporter ces activités et pour certains victime du syndrome de Stockholm finis par l’accepter et tisser des liens plutôt cordiales avec ces ados.

Ce quartier populaire et bigarré, jadis vivant, porte une image d’insécurité. Ces dernières années, de nouveaux propriétaires-habitants, ont néanmoins fait fi des aprioris, participants ainsi à sa mixité sociale. Mais ces trafics qui charrient une faune interlope, freinent l’investissement et la location immobilière, alentours du point de deal, de nombreux logements restent inoccupés.

Les pouvoirs publics ne manqueront pas d’intervenir car il en va de la réussite de l’opération d’aménagement de l’habitat récemment engagé qui veut redorer le blason d’un quartier qui se délite.
(Lire http://www.ekodesquartiers.net/2019/01/15/une-opah-a-richelieu-enfin/)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share