Une OPAH à Richelieu, enfin !
15 janvier 2019
Du rififi à Richelieu
25 janvier 2019

Le collège des institutionnels et les conseillères.

Le collège des institutionnels et les conseillères.

Les conseils citoyens ont le blues

Les conseils citoyens sont nés de la circulaire du 2 février 2015. Dès 2015, Nîmes en compte 3 : Nîmes-Ouest, qui regroupe Pissevin et Valdegour, Nîmes-Est, avec les quartiers Mas de Mingue, Chemin bas d’Avignon, Nîmes-Centre, le moins homogène, qui englobe les quartiers Gambetta, Richelieu, Beau Soleil, Route d’Arles, Haute Magaille et l’Écusson. (lire aussi : http://www.ekodesquartiers.net/2015/11/02/nimes-des-conseils-citoyens-dans-les-quartiers/ et http://www.ekodesquartiers.net/2017/12/12/au-conseil-citoyen-de-nimes-centre/)

Les 3 conseils citoyens de Nîmes ont fait état, à travers une lettre collective remise à leurs partenaires institutionnels, des difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs missions et qu’en l’état, ils ne pouvaient plus la poursuivre et seraient dans la nécessité de démissionner collectivement si des solutions n’étaient pas trouvées.
Aussitôt une réunion de pilotage restreint des conseils citoyens de Nîmes, se mit en place le 08 janvier 2019 à Nîmes Métropole où étaient présent l
es représentants et membres des 3 conseils, le collège des institutionnelles de la Politique de la Ville, en tout une vingtaine de personnes, qui échangeront sur leurs doutes, interrogations, et cadre de leur mission.
Des doutes sur le rôle qu’ils jouent auprès des habitants, des interrogations sur leur reconnaissance et soutien des institutions ,

Les débats ont été relativement civils, vifs et passionnés parfois à la hauteur des demandes, attentes et ressentiments des conseils.
Valérie Rouverand, pour Nîmes-Métropole, Isabelle Knwoles pour le CGET, Laurent Burgoa, pour la Ville leurs ont réaffirmer leurs soutiens et rappeler leur importance dans la construction d’un dialogue avec les habitants. Mais les doutes et questionnement restent persistants.

Être ou ne pas être…
À la question de leur accompagnement, une des principales préoccupations, qui depuis 2 ans est assuré par un prestataire, pour des raisons de coûts, elle devra prendre une autre forme.
Le collège des institutionnels, disposé à poursuivre cet accompagnement, le recrutement d’un adulte-relais, semblerait la solution préconisée.
Un adulte-relais, dont le profil de poste reste encore à définir. Il devrait être un médiateur, une personne ressource, un documentariste qui pourrait réunir et partager les informations et actions qui intéressent les conseils citoyens.

Le sujet des modalités d’accompagnement et de l’autonomie, longuement discuté et a fait l’objet d’un vote qui n’a pas vraiment permis de décider, montre bien la difficulté d’appréhender les différents aspects d’une question et de décider. (Celles de l’indépendance de l’adulte-relais face à la structure qui le prendrait en charge, de la pérennité de son emploi, n’ont pas été résolu.)

Les conseils sont en proie à de multiples problématiques, face à une crise d’identité, de confiance de doute quant à leur utilité et de leur crédibilité et sentiment de faire-valoir.
Quels moyens matériels et budgétaires sont mis à leur disposition, comment intégrer les différents groupes de travail et commissions…
À ces préoccupations s’ajoutent, la disponibilité des membres issus du collège civile, la stabilité de leur composition, leurs motivations.
On leur demande de s’emparer de dossiers mais comment faire quand on n’a pas connaissance, ou n’est pas informé de ces dossiers en cours ?

Le problème est vaste. Il est structurel et lié au mode de fonctionnement et de relation que les conseils citoyens entretiendront avec les institutions et des habitants.
Il est aussi psychologique tant que la place et le rôle de ces conseils, le cadre de leurs interventions ne sera pas fixer.

Peut-être suffirait-il de rétablir le lien de confiance et de transparence nécessaire.
Pour l’heure, rien n’est arrêté et les différents partenaires devront se retrouver après des discussions entre les différents conseils et en leurs seins qui clarifieront la situation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share