Urbanissime et Hip Hop au Carré d’Art
13 décembre 2018
Le projet social de Pissevin est bouclé !
17 décembre 2018
Le début de longs travaux
Des débats animés!
La RN 106, un axe très encombré

Le tram’bus est à l’Ouest

Les habitants des quartiers Ouest peuvent le constater depuis le début du mois de décembre, les travaux préparatoires à l’implantation du Tram’bus, sur sa ligne T2, ont commencé.

Rappelons que cette ligne va relier la salle de spectacle Paloma, à l’entrée Est de Nîmes, jusqu’à l’hôpital Carémeau à l’Ouest, en traversant les quartiers du Mas de Mingue et du Chemin bas d’Avignon, en passant par la gare SNCF, avant d’irriguer le bas de Valdegour,puis de Pissevin dans toute sa longueur. Un chantier pharaonique qui vient de commencer et se terminera au printemps 2021.
Pour les quartiers est et ouest, le passage de ce chantier est doublé par le programme de renouvellement urbain : autant dire que la physionomie de ces quartiers va en être profondément bouleversée, avec une offre de déplacement nettement améliorée, puisqu’on annonce 45 minutes de trajet d’un bout à l’autre de la ligne, en heure de pointe.
Lors du Conseil citoyen du 13 décembre dernier à Pissevin, le représentant de la société publique qui va chapeauter l’opération pour le compte de l’agglomération Nîmes Métropole, a apporté des précisions sur son déroulement. Il a d’abord souligné les retours importants de l’enquête d’utilité publique et les améliorations apportées au projet initial à la suite de cette consultation : ce bus de 24 mètres, 6 de plus que celui de la ligne T1, se rendra bien jusqu‘à l’hôpital Carémeau, ce qui n’était pas prévu, et les arrêts rue du Cirque romain ont été modifiés, suite aux demandes des habitants. Les détracteurs du fonctionnement au gazole de la ligne T1 seront ravis, puisque les nouveaux bus seront hybrides, gaz/électricité. L’intervenant a par ailleurs précisé que le passage par Valdegour est un vrai choix, pas une décision conditionnée par l’octroi d’une subvention.

L’épineuse question de la 106

Assez rapidement dans l’avancée des travaux, les passerelles qui permettent de traverser la 106 (route d’Alès) vont être détruites, obligeant les piétons de tous âges à traverser via les passages piétons actuels. Cette question avait déjà été soulignée la veille, lors de la présentation du Projet social de Pissevin. La suppression de ces passerelles est rendue obligatoire par l’emprise élargie des voies de circulation, leurs piliers de soutènement étant sur cette emprise. L’intervenant a eu beau souligner l’obsolescence des passerelles en règle urbanistique, et la transformation à terme de la 106 en boulevard urbain, plus fluide en circulation, l’inquiétude reste grande pour les habitants du quartier (800 personnes par jour), habitués à passer d’un côté à l’autre de cet axe très encombré. Dans un premier temps, un cheminement piétonnier sécurisé conduira sur les deux passages piétons à feux existants, en haut et bas du quartier, un troisième sera aménagé plus tard au niveau de la station service Total. Certains s’inquiètent des modifications apportées au réseau de transport avec l’arrivée du Tram’bus, échaudés par les derniers remaniements, notamment pour Valdegour : il est bien trop tôt pour en savoir plus, mais l’alerte est donnée.

Des informations à tous les étages

Bien entendu ces travaux vont perturber la circulation de façon durable, des informations aussi précises que possible seront délivrées à plusieurs niveaux. On peut déjà annoncer le calendrier : la phase Kennedy ouest, décembre 2018-octobre 2019, RN 106-Pissevin/Valdegour, décembre 2018-décembre 2019, Kennedy est, décembre 2018-décembre 2019, et rue de l’Abbatoir/rue du Cirque romain, novembre 2018-octobre 2019. Trois groupements d’entreprises vont œuvrer sur le terrain, chacun sur un tronçon : chaque intervenant aura son agent de liaison qui informera les habitants de son secteur. La Maison de projet, implantée à Trait d’union restera un centre d’information privilégié. Et bien entendu Nîmes Métropole va mettre en place toute une communication numérique et papier pour informer à la fois sur le projet global et au plus près de chaque secteur de travaux. La phase 2 de la ligne, du boulevard Talabot à Paloma, se déroulera de janvier 2020 au printemps 2021.

Les commerçants seront informés des modalités d’éventuelles indemnisations le 18 décembre lors d’une réunion avec le Comité de quartier à Valdegour, 15 place Thalès, à 18 h, en présence des élus concernés, Valérie Rouverand, Thierry Procida et Laurent Burgoa.

De bonnes nouvelles
Nîmes Métropole change d’opérateur en janvier, passant de Kéolis à Transdev. On annonce à cette occasion une baisse des tarifs d’abonnement pour les seniors et les personnes à mobilité réduite. Une autre baisse sera accordée aux jeunes en septembre 2019.

Claude Corbier

Auteur


Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share