Du Rakan à NympheaS
16 novembre 2018
Alexandre Serio, globe-coiffeur
28 novembre 2018

LES LAMPES de LAURENT

Laurent c’est un magicien du son qui officie dans le Studio de parole, tapi dans une petite rue du quartier Gambetta. Un magicien qui fait chauffer les lampes pour produire du son !

Il faut préciser pour les néophytes qu’en matière de son, il y a les fanas des bons vieux systèmes à lampes, et ceux du transistor, qui a certes permis l’écoute nomade de la radio, ou encore ceux du numérique, qui permet à peu près tout et n’importe quoi. Chaque évolution technologique a pour conséquence l’appauvrissement de la qualité d’enregistrement et d’écoute du son, quel qu’il soit, musical ou pas.

Laurent Rump est donc fan du bel et bon son recueilli et restitué par des machines antiques qui chauffent quand on les allume : « tout petit j’étais fasciné par la relation entre l’électricité et le son, je démontais tout ce que je pouvais pour voir ce qu’il y avait dedans et comprendre comment ça marche ». De fil en aiguille (d’électrophone ?), il récupère au fond d’un hangar le matériel de mixage d’Antenne 3 Nîmes, aujourd’hui France 3 Sud, restaure ce bijou, et monte un studio de poche en pleine ville pour enregistrer qui veut, ou presque, depuis 2016 : de petites formations nîmoises ou plus lointaines, des amis comme un créateur d’émissions radiophoniques, ou encore Scott Taylor, ancien collaborateur des Têtes raides, accordéoniste atypique et aventurier musical. Petit inconvénient, ce matériel ne permet qu’une prise directe et un mixage live, pas de reprise possible, ni effet spécial de post production ! C’est périlleux pour les musiciens, mais l’aventure est belle, le son unique.

Laurent a de belles surprises, comme lorsque son travail remporte un premier prix national de création radiophonique à Paris, puis un troisième prix européen à Berlin, dans cette même catégorie. Pas mal pour un “bricolo“ qui mouline en marge de son vrai métier de ferronnier : « je n’avais pas vocation à me lancer dans cette aventure, c’est mon amour de la technique qui m’a conduit à l’enregistrement » ! Il peut espérer faire mieux encore, avec des machines bientôt récupérées à l’INA (Institut National de l’Audiovisuel), qui vont venir encombrer son petit studio déjà bien rempli ! Ce n’est pas tout, puisque cédant aux pressions de son entourage, le Studio de parole s’est lancé dans la création d’une web radio : elle émet 3 heures par jour en direct, de la musique, mais aussi des chroniques cinéma, jeu vidéo, etc.

C’est tout ? Non, Laurent Rump annonce que sa radio va diffuser 12 heures au quotidien début 2019, et que son site http://www.studiodeparole.fr va s’étoffer. Il va aussi remettre en service un graveur de disques vinyl déniché chez l’ancien studio Marty, installé à l’époque place Montcalm : de quoi grignoter encore un peu plus de son temps libre, même s’il est entouré et forme ses contributeurs pour se préserver. “Cette expérience me fait découvrir une foule de musiques, c’est un vrai bonheur, et puis comme il n’y a pas d’enjeu financier, on fonctionne comme un laboratoire d’expériences, c’est confortable et excitant » !

Contact : studioparole@gmail.com, Laurent Rump, 06 98 55 43 51
et la radio, www.RAYVOX.ORG

Claude Corbier

Auteur


Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share