Du nouveau à l’est et à l’ouest
5 octobre 2018
Joos et le BeatBox, quand l’humain est instrument
12 octobre 2018

*Nous nous appliquerons à évoquer, dans nos prochaines publications, certains des domaines et disciples rencontrés tout au long de ces 2 mois Urbanissime.

URBANISSIME : L’ouverture au Mas de Mingue

Alexandre Moreigne est le directeur du département Action Culturelle au Carré d’Art. Il y a un 1 an déjà, il nous invoquait cette action, lors de l’Expo de Ouf #06 et des groupes de travail avaient été mis en place, en février dernier, pour en définir la programmation.
(Lire http://www.ekodesquartiers.net/2018/02/13/les-arts-urbains-dans-tous-leurs-etats-en-septembre/)
Ce jour, au CSC Jean Paulhan du Mas de Mingue, il nous dévoile les contours de Urbanissime qui se déroulera tout au long de ces 2 prochains mois, dans les quartiers et le centre-ville de Nîmes.

Urbanissime est un néologisme et une formule qui vise à couvrir l’ensemble des cultures urbaines et l’ensemble des influences que celles-ci ont exercées sur les pratiques artistiques majeurs, sans pourtant les s’enfermer ou les restreindre à la seule culture Hip Hop. Et son programme  propose de nombreuses déclinaisons qui rendent compte des interpénétrations avec la littérature, l’urbanisme et l’architecture ou les pratiques numériques.

Ce matin du 03 octobre, jour d’inauguration, le centre Jean Paulhan était en effervescence. À l’intérieur, les murs s’étaient parés de panneaux de graffs et dessins réalisés par quelques scolaires et une partie du personnel était en mode street wear.

À l’extérieur, des structures d’un parcours ninja, sorte de parcours du combat, se mettaient en place, ainsi que la scène qui accueillera, le défilé de mode « Funky-Fashion Factory réalisé par l’atelier mis en place par les créatrices de l’atelier-boutique N°58, quelques démonstrations de danse des jeunes du collège Saint Dominique, une courte intervention du rappeur 400K, épaulé par son collègue nîmois Sola et la finale, mémorable, du battle de danse  mis en place par le danseur Samir Achaabany, les associations Da Storm et Innov Danse Studio.
Au programme de la matinée, les jeunes et moins jeunes pourront se retrouver autour du « BeatBox » et participer au conte musical de Joos, « L’histoire de Petit K ». Un prétexte ludique de découvrir et se familiariser à la pratique du « human beatbox ».

Dans l’après-midi, tous pourront profiter des divers ateliers, de Beatbox, avec Joos, de danse avec Samir Achaabany, de skate avec l’association La planche à roulette nîmoise.

Claude Corbier, pour l’Eko des Quartiers, recouvrira un mur de portraits d’habitants, en noir et blanc et le graffeurs. Christian Guémy, alias C215, n’aura pu venir inauguré le portrait de Jean Paulhan réalisé à l’entrée du centre, sans doute contrarié par le vol de plusieurs de ses toiles, peu de temps auparavant à Paris mais était présent au vernissage de son exposition « Douce France, et après… », le lendemain, au Carré d’Art.

Laurent Burgoa, maire adjoint, en charge de la Politique de la Ville, tenait à rappeler la grande mobilisation de tous les services de la ville notamment le Patrimoine et la culture, de ses bibliothèques et centres socio-culturels ainsi que la forte implication des acteurs associatifs autour de cet événement.

Cette mise en lumière et l’intérêt que l’on porte à ces cultures urbaines, généralement nées des quartiers populaires et longtemps laissées à la marge, démontre bien quelles sont devenues « mainstream » et faisant partie de la Culture à part entière.

À cette occasion aussi, les bibliothèques de la ville ont intensifiées, tous azimuts, les acquisitions d’ouvrages littéraires, revues, films, musique pour étoffer leurs collections.

La journée aura été un succès en terme de fréquentation, et surtout au vu de la satisfaction et du plaisir que les spectateurs et acteurs auront manifestés.

DIAPORAMA

previous arrow
next arrow
Slider

Programme Urbanissime : http://www.ekodesquartiers.net/portfolio-item/urbanissime-les-cultures-urbaines-a-nimes/

Tous Unis Tous Solidaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share