Nouvel Horizon au clos d’Orville
9 juillet 2018
La Lettre de Pissevin n°63/Juillet 2018
11 juillet 2018

On est en finââle !

Voilà, on y est !
Peut-être dimanche accrocherons-nous au maillot une deuxième étoile… c’est désormais à portée de nos pieds.

Si c’est le cas, il faut s’attendre à une vraie ambiance de feria sur les boulevards nîmois !

Hier soir, c’était un avant-goût, et quel tintamarre jusqu’à pas d’heure !Dès le coup de sifflet final la chaussée a été envahie et le boulevard Victor Hugo rapidement fermé à la circulation. Mais ceux qui ont voulu parader et pétarader en voiture ou à moto ont alors eu le plus grand mal à se frayer un chemin dans la foule. Comme lors des Ferias d’antan lorsque le boulevard restait ouvert, des fêtards ont donné le mal de mer aux automobilistes imprudents, certains n’hésitant pas à grimper sur les toits des voitures coincées tout près de la Maison Carrée.

Les grands écrans plats hurlaient encore les commentaires d’après match mais les supportrices et les supporters dansaient, hurlaient, s’embrassaient, trinquaient à la victoire et c’est enfin la musique des amplis qui a pris le relai pour permettre à la foule de se défouler après le stress du match qui jusqu’au bout aurait pu basculer et remettre dans la course nos amis Belges méritants.

À dimanche donc, contre les Anglais ou les Croates, peu importe, avec à la clé une feria d’un soir… après notre deuxième étoile !

DIAPORAMA

previous arrow
next arrow
PlayPause
Slider

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share