La valeur des bicyclettes
18 mai 2018
Culture pour Tous – Un communiqué du Front de Gauche
25 mai 2018

Une crèche pour l’emploi

Chercher un emploi n’est pas une mince affaire, parfois avoir un enfant est un handicap supplémentaire. Pôle emploi initie un partenariat original avec les crèches, afin de faciliter leur accès aux chercheurs d’emploi, en particulier lorsqu’ils sont en situation de famille monoparentale.

C’est la Caisse d’allocations familiales qui a signé dans le Gard la première convention avec Pôle emploi, pour la crèche Rangueil qu’elle gère dans le quartier Gambetta. Le but est d’offrir 20% des places de la crèche aux bénéficiaires d’un accompagnement par pôle emploi, sur recommandation de cet organisme. Cette opportunité est assortie d’un engagement contractualisé, offrant de 10 h d’accueil à trois jours par semaine, selon les cas, sur une période de douze mois maximum. Les bénéficiaires sont sélectionnés par une commission composée d’un représentant de l’Etat, du Conseil départemental, de Pôle emploi et de la CAF, les familles monoparentales issues de quartiers « politique de la ville » étant prioritaires. Les crèches sont invitées à adhérer à ce dispositif, sous le label « crèches à vocation d’insertion professionnelle (AVIP) ».

Selon le directeur départemental de Pôle emploi, Philippe Blachère, « chercher un emploi est un travail à temps plein. Cette opération vise à accompagner socialement les demandeurs d’emploi, au delà d’un simple accompagnement technique. Sur chacune de nos agences, un agent est dédié à temps plein aux problématiques sociales ». Problématiques bien évidemment relayées par la CAF, qui souscrit à cette démarche, via la seule crèche qu’elle gère en direct dans le Gard. Frédéric Turblin, directeur départemental de la CAF, souligne que ce dispositif permet de déceler et de prendre en charge d’autres problématiques sociales auprès des bénéficiaires. Une crèche de Rochefort du Gard devrait prochainement s’engager de la même façon, rejoignant la centaine de crèches labellisées à ce jour au niveau national.

Quelques chiffres significatifs

On compte 21% de familles monoparentales dans le Gard, 40% des enfants accueillis en crèche sont issus de familles défavorisées. La crèche de Rangueil accueille 50 enfants, du quartier et du centre ville. On y dénombre 33% de familles monoparentales, dont plus de la moitié payent moins de 1 € de l’heure l’accueil en crèche. On compte 150 crèches dans le Gard, qui pourraient rejoindre ce dispositif. Une évaluation annuelle est prévue, qui permettra d’améliorer le fonctionnement des AVIP si nécessaire.

Claude Corbier

Auteur


Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share