Jean-Claude Seine, photographe du monde ouvrier
16 mars 2018
Le CLJ sur tous les fronts
21 mars 2018

Colombes, symbole de CORA

De la Fraternité cette semaine dans le département

Ce 15 mars à l’hôtel de la préfecture du Gard, le préfet Didier Lauga, en compagnie de madame Knowles, directrice départementale de la cohésion sociale et secrétaire permanente du Comité Opérationnel de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme (CORA), promoteur de l’évènement, donnait le coup d’envoi de la semaine de la fraternité et du vivre ensemble.

En présence de tous les délégué(é)s du Préfet à Nîmes et Bagnols sur Céze, des édiles de la ville, Laurent Burgoa, Richard Tibérino, adjoints au Maire de Nîmes , Amal Couvreur, Christian Bastid, vice-présidente et vice-président départementaux, pour le département, et de quelques représentants, habitants des quartiers ouest, acteurs associatifs, de la société civile, on assistera à la projection de portraits d’habitants des quartiers de Pissevin et Valdegour sur les façades de l’hôtel, réalisée par le collectif Wako, Cécile Plantin, photographe et documentariste et Gaël René, régisseur et scénographe.
La projection est en place jusqu’au 25 mars de 19h à 23h.

Cette semaine nationale sous l’égide du Cora, la deuxième depuis 2013 après celle de la feu COPEC (Commission pour La Promotion de l’Égalité des Chances et la Citoyenneté), marque la volonté et la nécessité de remettre en avant cette valeur, la Fraternité qui prône sur toutes les façades des édifices de la République au côté de ses autres devises Liberté et Égalité. programme-#SFVE2018Gard

La Fraternité, aujourd’hui avait-elle tellement maille à partie dans notre démocratie, dans nos territoires, qu’il faille lui consacrer toute une semaine?

Pour Didier Lauga, préfet du Gard, beaucoup de gens considèrent que la Fraternité, comme la religion, relève de la sphère privée. Contrairement à celles de Liberté et Égalité qui sont des valeurs plus normatives, la notion de Fraternité est une valeur moins palpable. « Elle n’est jamais acquise et cette semaine est l’occasion d’amener la population gardoise à réfléchir sur cette thématique », « La Fraternité est le ciment de notre société, de notre État et dans un monde difficile, où les relations humaines sont secondes, c’est le liant qui permet de vivre ensemble, de mieux vivre ensemble ! »

De l’avis personnel d’Amal Couvreur, Vice-présidente du Département en charge de la Politique de la Ville et de la Jeunesse, « sans Fraternité, il n’y aurait ni Liberté ni Égalité ! » et « à un moment où l’incompréhension, le manque de culture qui produit la haine, le manque d’ouverture sur le monde domine, c’est la valeur fondamentale qui permet la co-existence de gens différents mais semblables, pour l’essentiel ».

Pour Isabelle Knowles, directrice départementale de la cohésion sociale et secrétaire permanente du Comité Opérationnel de lutte contre le Racisme et l’Antisémitisme (CORA), « Il faut toujours encouragé a ce qu’il y ait de la Fraternité. Montrer que dans ce département et dans les quartiers Politique de la Ville, il y a des élans de Fraternité et de Solidarité. Dans une société où l’individualisme peut parfois être célébré, il est important de mettre en lumière ces actions magnifiques soutenues par le tissu associatif, les collectivités et services de l’État, la société civile et les habitants eux-même, qui montrent une envie de Fraternité et de vivre-ensemble ».

En attendant rendez-vous  les 19 et 23 mars au Grand hôtel de Nîmes à 19h, où les quartiers feront leur cinéma et leur spectacle.

Programme de la semaine de la Fraternité et du Vivre Ensemble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *