De qui nos rues sont-elles le nom ?
8 septembre 2017
Minimes et diplômés
14 septembre 2017

Élargir les horizons

C‘est la rentrée pour tout le monde.

Scolaire et universitaire pour les uns, sociale, avec son cortège automnal de mouvements sociaux, associative marqué par le forum des associations et les fêtes de quartiers, culturelle, balisée par l’Expo de Ouf 6 ou la présentation du programme 2017/2018 du théâtre Le Périscope…

Après un été caniculaire, d’autres « coup de chaud » pointent à l’horizon pour les associations et autres structures socio-culturelles. La suppression, à terme, des emplois aidés, la forte baisse des dotations laisse présager des temps difficiles pour beaucoup des acteurs sociaux. (lire aussi : http://www.ekodesquartiers.net/2017/09/06/emplois-aides-et-reseau-associatif)

Dans ces moments qui s’annoncent difficiles, les valeurs de solidarité, de partage, de mutualisation des moyens par des synergies nouvelles, seront de plus en plus une nécessité.

Oui, pour ne pas vivre l’isolement, l’enfermement, sortir de la morosité ambiante, il faut plus que jamais s’ouvrir aux autres, ouvrir ses consciences pour élargir son horizon et ses perspectives.

Cet été, l’Eko des Quartiers est parti du côté de l’Afrique Centrale, à Douala au Cameroun plus précisément.

Face aux grandes mutations urbaines et nouvelles migrations humaines, aux transformations socio-culturelles qui touchent ou toucheront l’ensemble des territoires des grandes mégapoles du monde, il est bon de porter un regard plus macroscopique sur ces questions de recherche de cohésion sociale, de « vivre ensemble », de Politique de la Ville, qui semblent ne pas être des préoccupations des seules pays développés.

Il est des modèles de part et d’autres à prendre en compte, à s’échanger.

À travers, le site et la page http://sitsit.net/eko/projects/quartiers-dailleurs_projet-dla/ d’Eko des Quartiers, nous nous attacherons à créer un lien avec les acteurs socio-culturels de cette réflexion engagés, depuis près de 8 ans, à Douala.

L’Eko des Quartiers, pour sa troisième année d’existence, continuera à rendre compte des actions et initiatives positives issues des quartiers, de leurs habitants, associations et institutions. Pour ce faire nous lançons un appel à toutes les bonnes volontés qui aimeraient faire entendre leurs paroles en nous livrant leurs proses et écrits.

Ce média est le votre et votre engagement permettra à ce qu’il soit le reflet de vos envies, le support de vos actions.

Pierre Ndjami

Auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *