Le resto Dynamo repart !
18 avril 2017
C’est à Vous de Voir!
21 avril 2017

Voyage express à Anjouan

Ce 15 avril, en ce week-end pascal, c’était l’association anjouannaise « Fouraha Ndjema » à l’invitation de l’association La Pléiade qui nous proposait une découverte des chants et danses traditionnelles de l’ïle d’Anjouan et plus largement des Comores.

Anjouan est une des 4 îles, situées entre la côte orientale de l’Afrique et Madagascar, qui forment l’archipel des Comores.

Trois îles constituent depuis 1975 la République Islamique des Comores alors que la quatrième, Mayotte, a choisi d’être un département français d’outre-mer.

Plus de 300 familles comoriennes (soit plus de 2000 personnes) sont installées à Nîmes, la plupart dans les quartiers dits « difficiles » (Pissevin, Valdegour, Chemin Bas d’Avignon, Mas de Mingue). Cette population discrète, qui souffre de multiples discriminations tant spatiales que raciales veut s’inscrire dans l’action citoyenne et associative.

Ce jour, nous n’étions pas nombreux (une petite quinzaine) dans la grande salle du centre social Jean Pauhlan du Mas de Mingue.

À la grande surprise, une seule famille comorienne avait fait le déplacement. Il faut dire qu’en ce samedi de Pâques, beaucoup était retenu à d’autres cérémonies.

Après une mise en place, quelque peu laborieuse, le spectacle débutera néanmoins. Le groupe Mawatwanga (Heureux ensemble), constitué de 8 femmes nous entrainera dans les chants et danses, du Tari, du Chigoma, généralement exécutés lors des mariages, nous initiant par là, un peu, aux traditions et rythmes des Comores et du pays d’Anjouan.

L’ambiance bon enfant, la bonne volonté de l’équipe de La Pleiade, un public attentif et bienveillant participeront à faire de cette événement, un moment chaleureux, de partage et de rencontre réussi.

On se quittera, avec la promesse d’une autre représentation, mieux préparé et plus conséquente, certainement en septembre.

Arrow
Arrow
Slider

 

Pierre Ndjami

Auteur


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *