7 mars, Tata Milouda à Pissevin
2 mars 2017
La K’Fête mixe les populations, au foyer Charles Gide
7 mars 2017

Un nouveau médiateur à Richelieu-Gambetta

Depuis le 2 janvier, Cédric Crouzy est le nouveau médiateur des quartiers Richelieu et Gambetta.

Assi sur son banc, posé sur le trottoir de la rue Pierre Semard, devant la maison de quartier, il tient sa deuxième permanence et attend, tranquillement, le chaland.
Grilles et portes ouvertes, en après-midi, ça faisait longtemps que l’on avait pas vu ainsi la façade du n° 94!
Depuis cet emplacement, hautement stratégique, il rencontre et fait connaissance avec « ses voisins ». Un groupe de 4 jeunes passe. Ils s’arrêtent, s’interrogent, ont l’air amusé et une discussion s’engage.
Cédric explique. Il veut récréer du lien dans ce quartier et le re-dynamiser par une participation, une implication plus grande des habitants, aux actions socio-culturelles.

Activiste associatif
En matière de re-dynamisation, Cédric, que l’on surnomme aussi « patate » (c’est pas pour rien…), n’en est pas à son coup d’essai!
Après avoir créer l’association « Bullshit », Cédric Crouzy s’est tout de suite intéressé à la promotion des cultures alternatives et urbaines (graffitis, skate, musique hip hop…). C’est à cette occasion qu’il participe, avec La Ruche et autres collectifs artistiques, à la création, en 2012, de l’Expo de Ouf, puis l’année suivante du Spot, le « centre névralgique de l’action graffologique »  du quartier Gambetta. Toujours impliqué dans la vie associative, il est à l’initiative du café social « Chez Mémé » dans le même quartier.
C’est donc tout naturellement qu’il a été retenu pour être le médiateur des quartiers Richelieu et Gambetta. C’est une forme de reconnaissance de son implication dans la vie associative et légitimise, auprès des institutions, son rôle d’activiste associatif, de développer de projets, de mise en relation et en réseau des porteurs de projets ou d’initiatives de ces quartiers.

Les objectifs
En premier, il s’agit, pour lui, d’ouvrir plus fréquemment et longtemps la maison de quartier qu’elle soit à nouveau un espace ouvert sur le quartier et ses habitants.
Il a déjà, fait le tour des écoles primaires, alentours, rencontré les directeurs pour proposer d’être un relais et une ressource pour leurs élèves.
Les objectifs qu’il s’est fixés : travailler sur le lien intergénérationnel, favoriser la prise d’initiative des habitants, faciliter le dialogue entre habitants et institutions, travailler à l’amélioration du cadre de vie et à la végétalisation du quartier, aider et l’orienter les primo-arrivants.
Les projets ne manquent pas, l’énergie non plus, ne reste plus qu’à fédérer toutes les bonnes volontés pour travailler ensemble.

Permanences :
Richelieu : mardi de 15h30 à 17h30 au 94 rue Pierre Semard
Gambetta : tous les jours de 12h à 14 h au « Spot » 8 rue de l’Enclos-Rey

Contact : O7 53 72 43 55
mediateurgambettarichelieu@gmail.com

Pierre Ndjami

Auteur