« Lectures Itinérantes II », de la Féminités et des Luttes
4 février 2017
Un dernier effort pour le transport à Pissevin
9 février 2017

RAOUF AZZOUZ, HONORÉ

Le 27 janvier, salle Morise à Nîmes-Pissevin, Raouf Azzouz, directeur des Mille Couleurs, était décoré, pour son engagement associatif en faveur des quartiers, de la médaille de bronze de l’Engagement Associatif, de la Jeunesse et des Sports, des mains de Jean-Baptiste Paparonne, président du comité Gard de la fédération française des médaillés de la jeunesse…, devant un parterre, assez impressionnant, d’élus, représentants de l’État, d’associations, personnel des Mille Couleurs, amis et famille.

Cette distinction est l’héritière de la médaille d’honneur de l’éducation physique, créée le 4 mai 1929 sous la présidence de la République de Gaston Doumergue, bien connu dans notre région. Aujourd’hui, elle signe la reconnaissance et la gratitude de l’État, pour les personnes qui se sont distingués aux services d’activités sportives, au développement, à la promotion d’activités de jeunesse et d’éducation populaire, et c’est Alain Lorgeas, président du comité de quartier Pissevin, qui aura soumit la candidature de Raouf.

Qui est Raouf Azzouz?
C’est à cette question que s’appliquera à répondre jean-Baptiste Paparonne dans un discours relatant le parcours professionnel et l’engagement associatif de près de 20 ans de Raouf au sein du quartier Pissevin et des Mille Couleurs.
Son curriculum vitae, même expurgé, est éloquent. Depuis ses premiers diplômes de comptabilité et gestion des entreprises, à celui plus récent d’entrepreneur en économie social et solidaire, il aura gravi tous les échelons au sein de l’association, engrangeant ceux du Bafa, de secouriste et surveillant de baignade…
Son engagement militant est aussi bénévole. Président de LAPE (Lieu d’Accueil Parents-Enfants) « Les petits Loups », de Paul Langevin, secrétaire ou trésorier de multiples structures, sportifs, culturelles ou sociales, membre de conseils d’administration, dont celui de l’Espace de Coopération De Nîmes-Pissevin, il est aussi, à ses heures, formateur et tuteur dans différents domaines. Ajoutons, qu’il a été élevé chevalier dans l’ordre des palmes académiques et vous comprendrez que son emploi du temps personnel se confond parfois avec celui celui de son agenda professionnel.

Récompense du travail d’une structure, d’une équipe
Après une remise de médaille très solennelle, frappée du sceau de la République, et de sincères félicitations du président, Raouf, assez ému, à son tour prendra la parole.
Pour rendre un vibrant hommage à son ami et ancien président des Mille Couleurs, dont la salle porte son nom. Il saluera le travail des équipes et bénévoles de l’association avant de présenter les actions d’une association « qui met l’humain au coeur du projet social ». Il insistera sur la nécessaire participation des habitants aux « Tables de quartier et  Conseils Citoyen qui requestionnent le rôle politique des associations et leurs représentants ».
Idéaliste, il veut repenser le substrat d’une cohésion sociale qui jusque là s’articule autour des notions de « Nation, Progrès, Liberté et Égalité », en y incorporant celles de « Fraternité et l’Amour qui pourrait être la nouvelle Arche d’Alliance ».
Avant de conclure, il réaffirmera l’idée d’un centre social à Pissevin, qui permettrait des actions plus pérennes auprès d’une population plus impliquée dans la vie de leur quartier.
Enfin, il dédiera cette médaille aux différents présidents de l’association des Mille Couleurs, « qui l’ont fait grandir » et évidemment à ses parents, visiblement très fiers, qui ont fait de lui l’homme qu’il est.

Arrow
Arrow
ArrowArrow
Slider

3 Comments

  1. AUZON-CAPE Bernard dit :

    J’avoue découvrir ce journal qui ne me parait pas désintéressant dés lors qu’il peut développer la communication inter quartiers et que non seulement les associations peuvent s »exprimer librement mais aussi les habitants, car ce sont les habitants qui vivent dans les quartiers et s’est bien qu’ils puissent se sentir concernés par ce journal.
    J’atteins de vos nouvelles pour éventuellement avoir plus d’informations. je suis un locataire HLM de longues dates et ne suis pas forcément très jeune, mais toujours
    attentif à la vie des habitants de ces quartiers où l’ importante population jeunes est le plus souvent vouée au chômage; Je sais que de nombreuses associations œuvrent utilement mais ne peuvent pas se substituer aux pouvoirs publics

    • AUZON-CAPE Bernard dit :

      Je ne pense pas avoir été excessif dans mes propos à moins que je me sois déjà trompé sur vos intentions.
      Amitiés

      • EkodesQuartiers dit :

        Bonjour,
        Non monsieur Auzon-Cape, vous ne vous êtes pas trompé sur l’objet du journal. En effet, si l’on s’intéresse à l’action des associations et l’actualité des quartiers, il est évident que c’est des habitants dont il s’agit. Des habitants, qui comme vous sont acteurs de leurs quartiers et qui, au même titre que les associations, ont voix au chapitre dans nos colonnes. Donc, n’hésitez pas à nous faire part de vos suggestions, impressions, opinions…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *