Parcours de santé contre le cancer
7 novembre 2016
Concours photo du comité gambetta
15 novembre 2016

Lundi 7 novembre, l’association Paseo, implantée à Pissevin, fêtait ses dix ans d’existence. Si les débuts furent difficiles, tout le monde s’accorde à saluer aujourd’hui avec louanges la pertinence et la qualité de son action.
Laurence Rolin, créatrice et directrice de l’association ces dix années, explique : « au début, nous avons dérangé. Nous ne faisions pas partie du sérail, et nos méthodes ne correspondaient pas aux normes. Certes, nous accompagnons la parentalité, mais de façon individuelle, selon une méthode venue de Grande-Bretagne et qui a essaimé dans le monde entier : un bénévole accompagne une famille pendant un an, à raison d’une rencontre hebdomadaire. » Cela ne plaisait pas, il a fallu batailler pour faire sa place, et deux ans plus tard, Paso a convaincu les institutionnels de la qualité de son accompagnement. Certes, en cédant un peu au modèle traditionnel d’actions collectives, mais c’était aussi une demande de certaines familles. Et aujourd’hui ? « Les clivages sont plus marqués, l’isolement est plus profond pour certains, malheureusement on a toujours besoin de nous. »
anniv-paseo-5webVéronique Carlevalé, la Présidente de l’association, ajoute : « nous continuons à relier les relations familiales, avec nos ateliers “Jeux“, où nous invitons les parents à partager des activités avec leurs enfants. Souvent les familles sont stressées, et partagent peu avec eux. Nous renouons aussi le lien avec l’école, puisque le contact familles/enseignants est parfois compliqué. La clé de notre succès, ce sont les bénévoles, très engagés, que nous sélectionnons et formons soigneusement. »
L’épanouissement des enfants est au cœur de l’action de Paseo : c’est sur ce socle que l’on peut activer une bonne intégration, une lutte efficace contre le radicalisme, et la réussite sociale.
Après les divers discours, la nouvelle directrice de Paseo, Carole Depit, a dessiné les projets futurs de l’association. D’abord reconduire l’édition du Zup’lément, un petit magazine rédigé par les habitant(e)s du quartier, et qui tient à cœur à l’association, puisqu’il synthétise lien social et atelier d’écriture. Elle compte aussi développer des soirées jeux familiales, en partenariat avec le foyer Charles Gide et le centre Samuel Vincent. Paseo aimerait bien mettre son grain de sel dans la rénovation du quartier, en proposant une “rue des enfants“ : il s’agit de fermer une rue à la circulation, définitivement ou régulièrement, pour en faire profiter enfants et familles. Enfin, développer le jeudi matin un Café des familles, c’est à dire des rencontres entre mamans pour favoriser entre elles les échanges de services. Du pain sur la planche et un avenir dynamique pour les permanents et bénévoles. C’est reparti pour dix ans ?anniv-paseo-3Outre un public chaleureux, composé de voisins, des membres et partenaires de Paseo, de représentants associatifs et des acteurs socio-éducatifs qui interviennent sur le quartier Pissevin, les officiels n’ont pas manqué de saluer de leur présence cet anniversaire. Côté Ville de Nîmes, Maud Chelvi Sendin, conseillère municipale déléguée à la Jeunesse et à la Mission Locale Jeunes, Valérie Rouverand, adjointe au Maire déléguée à l’Enseignement scolaire, mais aussi Amal Couvreur, Vice-présidente du Conseil départemental, déléguée aux contrats de Ville et à la Jeunesse, et la députée Françoise Dumas. Leurs discours ont été élogieux, suivis par une assistance qui n’a pas manqué de faire honneur à un buffet aussi simple qu’excellent.anniv-paseo-1web

Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *