7 sept : Conférence de presse du Périscope
30 août 2016
Negpos sur rage
7 septembre 2016

Pour cette 5ème édition, du 3 au 25 septembre, l’Expo De Ouf, sortira de son pré carré du
quartier Gambetta pour s’étendre à celui de Richelieu.

AFFICHE EXPO OUF 5    Petit historique
L’ «Expo De Ouf», à l’initiative du Collectif Bullshit, est née de l’envie de célébrer la sortie de «Sarcasme» le fanzine de l’association.
Bullshit a pour objet de promouvoir et développer les cultures urbaines et alternatives et cette première Expo De Ouf, qui se passait dans un grand appartement bourgeois rue Notre-Dame, mis à disposition par le propriétaire, hormis le succès rencontré, a permis de fédérer d’autres associations, comme la Ruche, d’agréger d’autres pratiquants, quelques peu esseulés.
L’idée de constituer un vrai pôle de ces pratiques urbaines, s’imposera. Et c’est Eric, jeune propriétaire d’un immeuble rue Enclos-Rey, qui permettra la réalisation concrète du projet, lieu d’expo et de résidence pour artistes, et centre névralgique de l’art du graffiti, « Le Spot » quoi!!
Après d’énormes travaux et une levée de fonds via KissKiss BankBank, en septembre 2013, l’Expo De Ouf #02, marquera la naissance officielle du Spot.

    « Reçu cinq sur cinq »
Dans les rues et ruelles du quartier Gambetta, on est loin de l’effervescence précédant l’inauguration des dernières éditions. Fi des colonnes de petites mains, armées d’échelles, de seaux  à colle, caddies, pinceaux, aérograffs, rouleaux de papiers, pochoirs, qui s’affairent en tous sens, sur les différents supports muraux offerts.
« Cette année le sous-titre de l’évènement est «cinq sur cing », car nous pensions que le concept avait reçu un accueil des plus favorables des politiques et institutions de la ville, au regard des retours que l’on a eu des précédentes éditions, nous explique Cédric Crouzy, responsable du projet. Le changement de directeur au sein des Bâtiments de France, à ralenti l’étude des dossiers et l’obtention des autorisations. »
Malgré son succès auprès des habitants du quartier, il constate qu’il faut encore convaincre et faire évoluer la représentation que certains décideurs se font des cultures alternatives.

    Une réflexion plus globale
Cette édition, plus posé mais non moins sage, marque aussi un tournant vers une réflexion plus globale, à long terme du rôle, de la contribution des cultures alternatives sur l’architecture, l’urbanisme des quartiers. Une conférence, le 6 septembre, animée par Cédric Crouzy, Daniel Andersch, architecte-urbaniste, Stéphane Flandrin, architecte et skateur, Jean-Pierre Faye, directeur du Comité national Olympique, entre autres, traitera de ces questions.
« Au niveau de la programmation, pas de grosses soirées. On a voulu des moments plus calmes, avec plus d’échanges, de proximité et d’intimités. On veut maintenant proposer une vision plus globale de ce que peuvent devenir ces quartiers. Notre travail est à l’année et l’Expo de Ouf, la vitrine annuelle de celui-ci. Il dépasse le cadre simplement artistique du graffiti. Grâce à tous les acteurs des quartiers, une synergie se crée et « Le Spot » tend à devenir un lieu hybride où tout un tas de projets entrepreneuriaux, sociaux, d’urbanisme peuvent naître. La définition de la politique n’est – elle pas l’organisation de la cité par ces habitants? C’est ce qu’on essaye de faire! »

    Une programmation «indoor»
Pour ce qui est de la programmation artistique, 4 lieux seront ouverts, dont deux éphémères,À _L'étage_ 01 Le Garage et L’Étage, situés à Richelieu. « Cette année et à la demande des habitants, on a investi le quartier Richelieu et ouvert deux lieux, qui espèrons-le se pérenniseront, à l’instar de «Chez Mémé» (NDLR : café social auto-géré par les habitants de Gambetta ouvert en 2015).À _L'étage_. Graff by Primal
Une quarantaine d’artistes, peintres, graffeurs et plasticiens pour une production plus «indoor», revenant au concept des premières éditions, avec néanmoins 4 nouvelles fresques et un collage géant à découvrir sur les façades.
Une scène musicale plus acoustique, des projections, une déambulation, des performances, etc…formeront l’ossature de la programmation.
Le vernissage de L’Expo de Ouf 5/5, c’est ce samedi 3 septembre, où sera dévoilé et mise à la vente un ouvrage récapitulant les 4 éditions de cette saga urbaine.
Un vernissage qui risque, encore 1 fois, de nous réserver pleins de surprises de Ouf!!…

Graff by Charly_De Serignan à Valras_    Programme : ici

Le Spot, 8 rue Enclos-Rey

«Chez Mémé» , 5 bis rue Fléchier

«Le Garage», rue de l’Écluse

«L’Étage», Plan Vacher, angle rue Pierre Semard et rue de Beaucaire

Comments are closed.