12 août 2016 : Rassemblement Fraternel et Solidaire
6 août 2016
25 Août – INVITATION GOUTER DES VACANCES
23 août 2016

Vendredi 4 août, l’Espace de coopération, une structure qui regroupe les associations de Pissevin, avait invité les principales associations et institutions des  quartiers de Nîmes à une réunion de réflexion. Le thème en était : comment réagir de façon symbolique et lisible aux derniers attentats ?

Force est de constater que l’appel n’a pas été vraiment entendu : seuls quelques habitants et représentants associatifs de Pissevin et Valdegour étaient présents. Les réflexions et propositions ont pourtant été constructives, et pourraient avoir des effets positifs à court et long terme.
Ce besoin d’être actifs sur les quartiers, avec le regard et le positionnement de citoyens nîmois avant d’être « habitants des quartiers », tient en deux points. Il s’agit de se revendiquer citoyens solidaires de la nation, à un moment où une population spécifique doit réagir à la stigmatisation, et de conforter le vivre ensemble sur des secteurs où malheureusement des tensions voient le jour. Les extrémistes éclaboussent de fait toute une population qui est loin d’être solidaire avec leurs actes : les associations de quartier souhaitent apporter leur témoignage de solidarité, comme d’autres entités l’ont déjà fait, et éteindre des tensions qui couvent.
Pas seulement, puisque l’idée a germé que des partenariats pourraient être noués avec d’autres associations hors quartiers, afin de mener des actions de long terme qui pourraient remobiliser les élus par exemple, qui ont tendance à lâcher les associations de quartier : celles-ci s’épuisent parfois, faute de soutiens et de moyens. Il s’agit aussi de mieux informer les familles sur les différentes aides dont elles disposent en cas d’observation de dérives sectaires dans leurs foyers : là aussi les associations veulent réaffirmer leur rôle de conseil et d’information.
Si cette première réunion, montée en urgence en pleine période estivale, n’a pas eu le succès espéré, elle a permis au moins de poser les bases d’une possible relation inter quartier, et l’émergence d’un acte citoyen de solidarité envers les malheurs qui frappent le pays.
Ses participants ont prévu de se revoir, cette fois au Chemin-bas d’Avignon pour inciter leurs homologues à les rejoindre, et un premier acte de rassemblement public devrait se dérouler sur la place centrale de Pissevin vendredi prochain en fin de journée. Il est temps en effet de manifester une réaction, avant que la torpeur estivale n’assoupisse les émotions.

Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Comments are closed.