L’ASSOCIATION «LES PETITS DÉBROUILLARDS» RECRUTE
25 juillet 2016
4 août 2016 : Pissevin se mobilise face aux attentats
1 août 2016

Présente depuis 1987 sur le quartier Mas de Mingue, l’association La Pléiade intervient sur les logements de la cité, et auprès de ceux qui les habitent.

Elle n’a pas oublié sa vocation première, puisqu’elle est à l’origine une amicale de locataires, transformée en association en 2004 : « Ce quartier a été construit dans les années 60 pour accueillir provisoirement les rapatriés d’Algérie. Les logements n’ont pas été conçus pour durer, cette amicale avait pour vocation de gérer nombre de problèmes consécutifs au “provisoire qui dure” », explique Selma ben Hadj Khalifa, coordinatrice de l’association. Cette action est toujours d’actualité, avec des interventions sur l’accès au logement, le règlement de problèmes de voisinage, la réalisation de petits travaux d’aménagement, ou l’aide à la remise en état d’appartements avant déménagement….

D’autres urgences ont émergé avec le temps, avec aussi des changements de mentalité : « Les immigrés sont devenus aussi individualistes que la population locale. Sont apparus notamment des problèmes de prise en charge des anciens, qui n’existaient pas auparavant, quand chacun assistait les membres de sa famille élargie. »
La Pléiade a ainsi étendu son action à l’accompagnement administratif des habitants dans l’accès aux droits fondamentaux, avec une assistance juridique le cas échéant. Elle intervient dans les rapports avec divers organismes, qui sont devenus plus complexes avec l’apparition de la e-administration, notamment pour les personnes âgées, de plus en plus isolées.
Un autre axe est privilégié, en direction de la parentalité, avec le « Jeudi des parents »pleiade 2 web, par exemple : « Les familles sont malmenées par le rythme de vie contemporain. Nous souhaitons amener les parents à partager plus de moments ludiques avec leurs enfants. Cela passe par des promenades, des sorties en ville ou à la mer l’été, des petites excursions. »
Ces actions sont menées en collaboration avec d’autres associations, le Centre médico-social ou le Centre socio-culturel Jean-Paulhan.
Il n’en reste pas moins qu’aujourd’hui La Pléiade est en souffrance, comme toutes les associations, avec la réduction générale des budgets : avec ses quatre salariés à temps partiel et quatre bénévoles très engagés ainsi que d’autres plus ponctuels, elle peine à remplir correctement sa mission.
C’est ce que confirme la toute nouvelle présidente de l’association, Soukaina Benjaafar, par ailleurs assistante parlementaire de la députée Françoise Dumas : « Dans ce quartier, tout est à faire. Au point que l’on se demande parfois par quel bout commencer, avec peu de moyens. »
La Pléiade, qui bénéficie de bases solides, apporte sa pierre à l’édifice, dans ce qui est peut-être le quartier le plus en difficulté de Nîmes.

Contact : La Pléiade, 216 avenue Monseigneur Claverie, Mas de Mingue. Tél. 04 34 32 29 35.

Claude CORBIER
Claude CORBIER
Né à Nîmes en 1954, photographe ex de presse et journaliste, rédacteur et photographe en presse institutionnelle, artiste plasticien, réalisateur de films photographiques, documentaires et web documentaires.

Comments are closed.