Ouverture de  » Chez Mémé ! « , dans le quartier Gambetta !
16 février 2016
Le centre André Malraux s’ouvre sur le quartier
19 février 2016

Si vous ne passez pas trop vite devant le 10 de la rue Richelieu,Entrée_C'KDO dans le quartier du même nom,   vous trouverez une petite entrée encadrée d’une grille coulissante. N’hésitez pas à en franchir le seuil. Tout le monde peut y entrer. Cette petite boutique, c’est C’Kdo, que l’association C’Faire* a ouvert depuis le 21 octobre dernier.

Une boutique éco-citoyenne
Le principe, c’est le don et la gratuité, pour n’importe qui, quelle que soit sa situation sociale. D’ailleurs, personne ne vous demandera rien. Vous entrez, regardez parmi les nombreux objets mis à disposition et vous pourrez repartir avec trois objets, au maximum, de votre choix.

Vous n’y trouverez ni vêtements, ni chaussures (l’assoObjets à donnerciation préférant laisser cette distribution au Secours populaire), mais un véritable inventaire « à la Prévert », des livres, beaucoup de livres, des objets décoratifs, du petit électroménager et mobilier (car les objets volumineux que les gens veulent donner restent chez eux et sont consignés sur une liste visible de tous), des jouets, des CD, DVD et VHS, des articles singuliers ou énigmatiques, comme une bombe d’équitation, un antique presse-légumes, 1 porte-bouteilles design…

C’Kdo a aussi mis en place un partenariat avec l’association Soligrecs-Nîmes à qui il donne des équipements paramDjamila_Christne Tomé_Sihamédicaux (béquilles, appareils de contrôle du diabète, sacs porte-malades…).

Christine Tomé, directrice technique et fondatrice de l’association C’Faire, précise : « …En ces temps d’austérité et d’individualisme, l’idée est de lutter contre le consumérisme en développant des éco-gestes, des gestes de consommation durable… »

C’Faire et l’insertion
Avec ses équipes, 7 salariés, 10 bénévoles et 2 jeunes en mission de service civique, l’association œuvre aussi et surtout à l’insertion sociale et professionnelle en direction de tout public.

Elle propose des actions comme Solidair’Ado pour lutter contre la marginalisation et la délinquance des jeunes de moins de 26 ans, un atelier de réparation d’objets destinés à la Croix-Rouge et à la boutique C’Kdo qui a reçu le 1er prix du meilleur Projet-Jeune en avril 2015.

Forte de son parcours et de son expérience de formatrice-conseillère en insertion sociale et professionnelle, de praticienne en programmation neurolinguistique (PNL), Christine Tomé a mis en place des formations visant à restaurer la confiance en soi et à conduire à une prise de conscience des codes sociaux et des interactions avec l’autre…

L’association C’Faire, comme l’a défini Christine Tomé, est « …depuis 2008 passeur de solidarités », mais ses actions pourraient être remises en question, comme c’est le cas pour beaucoup d’autres aujourd’hui, si le Département ne reconduisait pas ses subventions 2016.

C’Faire (Centre Formation Accompagnement Insertion Retour Emploi)
62, rue Notre-Dame
30000 Nîmes

http://www.cfaire.fr/nimes.html

Comments are closed.