Soirée citoyenne au TelQuel Théâtre
30 novembre 2015
Promenade-Découverte avec le JDV
9 décembre 2015

THAMI BENKIRANE
Photographe, explorateur et poète de l’indicible

Thami_PortraitÀ l’occasion du vernissage de son exposition « Codes-Barres de La Pesanteur », le 25 novembre à la galerie FAB LAB-Negpos de Valdegour, le photographe Thami Benkirane nous accordait une longue interview, suivie d’une promenade dans le proche environnement urbain du lieu.

Fab_LabUne promenade didactique, où le photographe posera son regard, à la recherche de transparences, de signes, de traces laissés sur les sols et murs de ce grand et vaste complexe urbain de la ZUP Nord de Nîmes.
Il scrute les détails, rapproche son œil, se penche, s’accroupit et intercale son appareil numérique entre le sujet et lui pour en saisir l’abstraction, la figure qu’il a composée ou la capturer telle quelle…

À pas comptés, lentement, il déambule, s’aventure dans cet espace encadré de ces petites cellules de vie, qui rappellent et nous renvoient à son travail exposé là, sur l’enfermement, la liberté illusoire de l’homme et les codes-barres de la prison immatérielle qu’il s’est créée…14385_1538862789709403_8071666832558627862_n

Homme-volatile-P1030326

Homme-Volatile

Pas de répit pour son regard aiguisé, toujours en éveil, qui focalise, dézoome et donne un sens à tout ce qu’il appréhende. Même la tâche la plus insignifiante peut figurer un animal, la tête d’un personnage ou une carte géographique.

Sa poésie et sa pratique iconoclaste lui permettent de faire « feu de tout bois » pour nous dire et redire ce qu’il a au fond de l’âme. « Cette tristesse désarmante », qu’il dissimule derrière ses calembours et autres jeux de mots, en fin bretteur du langage qu’il est aussi.

[vimeo 147528823 w=466 h=392]

A Walk With Thami Benkirane from Ndjami Makanda on Vimeo.

http://benkiranet.aminus3.com/
http://iconoclasse.blogspot.fr/

THAMI BENKIRANE « Codes-Barres de La Pesanteur »
du 25 novembre au 31 janvier 2016
au FAB LAB NEGPOS
34, promenade Newton, ZUP Nord, Nîmes

Comments are closed.